Consacrées à la question, riche d'interrogations et de développements, de «la frontière : chance ou contrainte ?», les 7e Rencontres interrégionales d'histoire transfrontalière se sont déroulées, comme on sait, à Sarreguemines le 25 septembre 2010. L'organisation de la manifestation incombait cette année à la SHAL, puisque la précédente réunion, mise en oeuvre en 2008 à Saarwellingen, avait été mise sur pied par le Historischer Verein für die Saargegend, présidé par Madame le Dr Eva Kell

Public_2

Historiens sarrois et lorrains sur les bancs de l'IUT de Sarreguemines

À la faveur de trois messages précédents, il a déjà été question du déroulement de la rencontre, ainsi que des contributions apportées par nos amis sarrois. Du côté lorrain, deux communications ont été prononcées par des membres du comité de la SHAL : Didier Hemmert, conservateur des Archives municipales de Sarreguemines et maître d'oeuvre, avec le président Joseph Klein, de la manifestation ; et Laurent Commaille, directeur de publication des Cahiers lorrains et maître de conférences à l'Université Paul Verlaine-Metz

Didier_Hemmert

Didier Hemmert

Didier Hemmert a évoqué le destin peu commun d'un négociant sarregueminois, qui en quelques années se trouva à la tête d'une des plus grosses fortunes de la contrée :

De Medelsheim à Sarreguemines, Marchand Beer, un négociant entreprenant du XVIIIe siècle

Laurent_Commaille

Laurent Commaille

Quant à Laurent Commaille, il analysa les liens entre la sidérurgie lorraine et celle de la Sarre entre la fin de la Seconde Guerre mondiale et les débuts de la crise de l'industrie lourde :

La sidérurgie lorraine face à la sidérurgie sarroise : 1945-1974

Les communications suscitèrent de nombreuses questions de la part de l'auditoire.

Jean_Bernard_Lang

Jean-Bernard Lang, trésorier de la SHAL

(Photos Philippe Hoch)