Les sections locales de la SHAL témoignent de leur vitalité par la richesse des programmes d'animations qu'elles mettent en oeuvre, ainsi que par leurs publications. Après les Cahiers du Pays Thionvillois, voici, parvenue récemment dans notre boîte aux lettres, La Revue du Pays de Bitche, nouvelle formule, qui, depuis l'année 2000, en est à son dixième numéro.

Revue_Pays_Bitche

Sébastien Schlegel, jeune historien et élu local, qui a succédé à Bernard Robin à la tête de la section, rappelle que cette publication entend, et c'est là son «ambition première», «retracer l'histoire de notre contrée, des temps les plus reculés à nos jours». De fait, au menu de ce dixième fascicule, figure une étude archéologique portant sur la période gallo-romaine et des articles relevant de l'histoire moderne et de l'histoire contemporaine. Le président de la section se plaît aussi à souligner que la revue se veut le fruit du travail «d'une équipe où se côtoient chercheurs confirmés et érudits, jeunes diplômés de l'université et enseignants, historiens ou témoins de l'histoire».

Au fil des pages

Feuilletons à présent ce numéro 10. Il s'ouvre sur un copieux bilan, extrêmement documenté et largement illustré, de la «découverte de nouveaux sites gallo-romains au pays de Bitche», établi par Sébastien Schmit, qui apporte dans ce travail des «informations plutôt méconnues, d'accès parfois malaisé, qui viennent enrichir de façon parfois spectaculaire le patrimoine antique» de Bitche et de ses environs. Bernard Robin invite le lecteur à suivre en sa compagnie «Le chemin des princes, de Bouxwiller à Pirmasens et retour», explorant la chronologie et la toponymie.

Quant à Bruno Marion, il retrace l'histoire de la Maison Du Pasquier, édifice de la seconde moitié du XVIIIe siècle que tous les habitants de la cité connaissent bien puisqu'il s'agit de leur hôtel de ville. Rouvrant un dossier qui n'a pas perdu toute son actualité à l'heure où l'on parle de réforme territoriale, Joël Beck évoque «un vaste mouvement de réunions de communes dans le pays de Bitche» au début du XIXe siècle. Enfin, dans le prolongement du 90e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale, Eugène Bribois se propose «de remettre en lumière le rôle éminent joué par les Chemins de fer» dans la Grande Guerre.

Une rétrospective en images des activités de la section en 2008 et une revue bibliographique assurée par Bertrand Hiegel complètent ce riche numéro.

Vente au numéro, au prix de 15 € (plus 2,30 € de frais de port), auprès du trésorier de la section, M. René Wahl, 13, rue Jean Daum, 57230 Bitche.