Sans_titre_1_copie

Les 29e Journées d'études mosellanes, organisées par la Société d'Histoire et d'Archéologie de la Lorraine, se tiendront les vendredi 17 et samedi 18 octobre 2008 dans la salle des délibérations du Conseil général de la Moselle, place de la Préfecture à Metz. Cette rencontre sera l'occasion, pour la SHAL, de marquer le 120e anniversaire de sa création, en 1888, sous le nom de Gesellschafft für lothringische Geschichte und Altertumskunde, en choisissant pour thème de ses travaux quelques «Aspects de la vie intellectuelle et culturelle dans la Lorraine annexée».

La première séance de travail, vendredi 17 octobre au matin, sera consacrée aux débuts de la Gesellschafft et à l'étude du patrimoine historique et archéologique de la Moselle pendant l'Annexion. Il sera notamment question de l'action des archéologues allemands tels que Georg Wolfram et, plus tard, Johann Baptist Keune.

Aigle_Poste

Aigle de la Grande Poste de Metz (photo Philippe Hoch)

L'après-midi portera sur «l'empreinte architecturale de l'Annexion», à travers l'examen de l'organisation administrative de l'architecture et de la résistance à la germanisation par l'architecture, ou encore de l'exemple de Thionville. Une communication sera également consacrée au futur musée de la Guerre de 1870 et de l'Annexion, à Gravelotte, mis en oeuvre par le Conseil général de la Moselle.

L'héritage de l'Annexion

Au programme du samedi 18 octobre figurent tout d'abord deux communications portant, l'une sur la bibliothèque municipale de Metz entre 1870 et 1918, l'autre sur le rôle joué par les archivistes de cette époque dans l'animation de la vie culturelle. En seconde partie de matinée, se déroulera une table ronde, suivie d'échanges avec l'assistance, visant à jeter des «regards croisés sur l'Annexion» et à interroger l'héritage d'une période qui a si durablement marqué la région.

Dans le cadre des Journées d'études mosellanes, se tiendra également l'assemblée générale ordinaire de la SHAL, vendredi 17 octobre 2008, à 17 h. Tous les membres sont cordialement invités. - Ph. H.

Notre photo : la Halle du Souvenir de Gravelotte, haut lieu de la mémoire de la Guerre de 1870.