shal11

Porte de Phalsbourg

cliché Prillot

Si le siège de la Société d'Histoire et d'Archéologie de la Lorraine est établi à Metz, ou plus précisément dans sa périphérie depuis le déménagement des Archives départementales à Saint-Julien-lès-Metz, le rayonnement de l'association s'étend sur tout le territoire de la Moselle. L'une des originalités de son fonctionnement réside, en effet, dans l'existence de sections locales, très anciennement implantées, dont le dynamisme n'est pas étranger, loin s'en faut, à la position privilégiée qu'occupe la S. H. A. L. dans le paysage des sociétés savantes de la région.

Des «groupes locaux» aux sections

VolkrangeCinq années à peine après la fondation, en 1888, de la Gesellschaft für lothringische Gechichte und Altertumskunde, naissait le premier «groupe local» (Ortsgruppe), créé en 1893 à Sarreguemines. Trois autres devaient le rejoindre dans le giron de la Gesellschaft pendant les premières années du XXe siècle (Thionville, puis Sarrebourg en 1905, Forbach en 1912). Après le retour de la Moselle à la France, de nouvelles créations sont encore enregistrées : Saint-Avold en 1925 et Hayange (groupe de la Vallée de la Fensch) en 1928. À la dénomination traditionnelle de « groupe local », on substitua celle de «section locale» lors de la reconstitution consécutive à la suppression de la S. H. A. L. par les autorités nazies en 1940.

Les dernières créations dans l’après-guerre

La renaissance de ces associations fut plus ou moins prompte selon les cas, mais toutes, en définitive, surmontèrent les épreuves de la Deuxième Guerre. En 1961, une section se constitua à Bitche et, enfin, en 1983, enfin, une section vit le jour dans les Pays de la Nied (cantons de Boulay et Bouzonville). Si, aujourd'hui, la Société d'histoire du Pays naborien, ancienne

section de Saint-Avold, a conquis son autonomie, elle conserve néanmoins avec la S.H.A.L. des «liens privilégiés», selon les termes d'une convention de partenariat signée entre les deux associations.

Un programme d’activités autonome

Tout en prenant une part active aux manifestations scientifiques et culturelles de la S. H. A. L., les sections locales proposent à leurs adhérents un programme spécifique de conférences, expositions, visites et autres animations. Elles accueillent, à tour de rôle, les Journées d'études mosellanes qui se tiennent annuellement depuis 1978. Enfin, chaque section s'est dotée d'une revue, qui vient ainsi compléter l'offre éditoriale de la S. H. A. L. - Ph. H.

À lire : Henri et Charles Hiegel, « Les sections de la S. H. A. L.», dans : Journées d'études mosellanes, X, Rencontre du centenaire (1888-1988), Metz-Bitche, 30 septembre-1er octobre 1988, Actes, Les Cahiers lorrains, Metz, 1990, n° 3-4.

Bitche (président : Sébastien Schlegel) – Forbach (président : Philippe Champaux) – Pays de la Nied (président : André Morhain) – Sarrebourg (président : Louis Kuchly) – Sarreguemines (association « Confluences », président : Joseph Klein) – Thionville (président : Gérard Klopp)

Notre illustration (au centre) : ancien château de Volkrange - cliché Prillot, Metz.

aquarelle1

Ossuaire de Schorbach - cliché Prillot, Metz