Cahiers_lorrains_centenaire

Lorsqu'elle fut créée à Metz, en 1888, la Société d'Histoire et d'Archéologie de la Lorraine (alors dénommée Gesellschaft für lothringische Geschichte und Altertumskunde) entendait «favoriser le développement de la science historique et archéologique par tous les moyens convenables», parmi lesquels figurait, en bonne place, la publication d'un Annuaire (Jahrbuch).

À ce recueil annuel vint s'ajouter, après le retour de la Moselle à la France, une publication trimestrielle, Les Cahiers lorrains, dont le premier numéro parut en janvier 1922. Les deux publications, Annuaire et Cahiers coexistèrent durant près de soixante ans, puisque ce n'est qu'en 1981 que la parution du premier titre fut suspendue pour des raisons financières.

L’organe privilégié de diffusion des recherches consacrées à la Moselle

Ainsi, depuis quatre-vingt-six ans, Les Cahiers lorrains, constituent, à côté de l'Annuaire d'abord, puis seuls, l'organe privilégié de diffusion des recherches historiques et archéologiques relatives à la Moselle, qu'elles soient menées au sein de la S. H. A. L. et de ses sections ou dans un cadre universitaire (en particulier à l'Université Paul Verlaine – Metz). Historiens chevronnés et chercheurs débutants y trouvent pareillement une tribune, leur permettant de soumettre à un large lectorat les fruits de leurs investigations et les conclusions auxquelles ils ont abouti.

Des numéros à contenu varié, faisant place à l'archéologie comme aux différentes périodes de l'histoire, alternent avec des fascicules thématiques, sous la forme des actes des Journées d'études mosellanes ou d'autres manifestations publiques organisées par la Société.

Servis aux membres de la S.H.A.L. à jour du paiement de leur cotisation, Les Cahiers lorrains sont également diffusés auprès de nombreuses institutions, tant en France qu'à l'étranger, notamment à la faveur des échanges de publications entre sociétés savantes. – Ph. H.

La publication des Cahiers lorrains bénéficie du soutien financier du Département de la Moselle, de la Ville de Metz, de la Région Lorraine, ainsi que de l'Université Paul Verlaine – Metz et de l'Académie nationale de Metz.

À lire : François-Yves Le Moigne, « La naissance des Cahiers lorrains », dans : Les Cahiers lorrains, Metz, 1982, n° 4, p. 321-332.