Saarwellingen_salle

Photo Philippe Hoch

La S. H. A. L., pour d'évidentes raisons historiques et géographiques, entretient des relations de cordiale confraternité avec ses homologues allemandes et plus particulièrement avec la Société d'Histoire de la Sarre (Historischer Verein für die Saargegend). Depuis plus de dix ans maintenant, ces liens trouvent une expression concrète sous la forme de Rencontres transfrontalières d'histoire régionale. Les réunions sont organisées à un rythme bisannuel, alternativement par la S. H. A. L. et par nos amis allemands.

La VIe Rencontre s'est déroulée le 31 mai 2008 à Saarwellingen, non loin de Sarrelouis, à l'invitation du Historischer Verein für die Saargegend, sur un thème qui ne pouvait laisser indifférent, ni d'un côté de la frontière, ni de l'autre. Les communications et les débats portèrent en effet sur «La Lorraine et la Sarre au coeur de la politique européenne, de Charlemagne à Robert Schuman». Vaste programme, dira-t-on, jalonné, simplement, par quatre étapes marquantes.

schuman2

Robert Schuman

Après que le Dr Johannes Schmitt, président du Historischer Verein, et le président de la S. H. A. L. eurent accueilli l'auditoire et introduit la problématique de la rencontre, quatre communications se succédèrent en effet. Le Dr Schmitt traita de «Charlemagne, précurseur de l'Europe», avant que Gérard Michaux, vice-président de l'université Paul Verlaine - Metz et vice-président de la S. H. A. L. n'esquisse un tableau portant sur «La Lorraine et la Sarre et les enjeux européens au temps de Stanislas».

Deux figures de la construction européenne

Les interventions suivantes portèrent sur deux grandes figures de la construction européenne. Le Dr Heinrich Küppers, professeur émérite à la Bergische Universität Wuppertal retraça le parcours de Johannes Hoffmann (1890-1967), sur les bords de la Sarre et en Lorraine, qui mena de la CECA aux traités de Rome. Enfin, François Roth, professeur émérite de l'université Nancy 2, évoqua «les racines politiques, culturelles et religieuses de l'Europe de Robert Schuman».

À l'issue des travaux, et après le déjeuner, les participants visitèrent le site industriel des forges de Dillingen, qui fonctionnent depuis l'époque de Louis XIV. - Ph. H.